Le Haut comité consultatif

À l’instar du vérificateur général du Canada, la vérificatrice générale de l’Ontario a mis sur pied un Groupe des conseillers principaux, qui est chargé de formuler des conseils stratégiques et des recommandations sur les travaux du Bureau. Dans le cadre de ses fonctions, le Groupe peut notamment examiner les nouvelles tendances et les nouveaux enjeux, les futurs sujets d’audit et l’orientation stratégique du Bureau, et formuler des avis concernant ceux-ci. Le mandat du Groupe est accessible ici. Le Groupe est composé de personnes éminentes provenant d’un large éventail de secteurs, dont ceux de la comptabilité, de la fonction publique et du droit. Voici la liste des membres :

Tim Beauchamp Tim Beauchamp est l’ancien directeur du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public (CCSP) du Canada et a directement participé à l’établissement des normes pour le secteur public à compter de 1989.

Lorsqu’il s’est joint au CCSP, il possédait une vaste expérience de la comptabilité, de la budgétisation et de la gestion de la dette dans le secteur public, et il a été responsable des plans stratégiques et opérationnels, il a fourni des conseils sur des projets techniques et il a administré les activités du personnel.

Antérieurement, Tim Beauchamp a été le trésorier de L’Institut Nord-Sud, une organisation sans but lucratif du secteur privé, et a siégé à divers comités de rapports financiers gouvernementaux. Il a été pendant dix ans conseiller au Bureau du vérificateur général du Canada et a assisté les membres Canadiens du Conseil des normes comptables internationales du secteur public.

Outre ses nombreuses publications et allocutions, Tim Beauchamp a donné des cours sur les questions relatives à la comptabilité et les rapports financiers dans le secteur public à l’Université York.

Deborah Deller Deborah Deller a quitté son poste de greffière de l’Assemblée législative de l’Ontario et pris sa retraite aux termes d’une carrière de plus de 35 à Queen’s Park.

À titre de greffière de la Chambre, Deborah Deller a fourni une assistance et des conseils procéduraux cohérents, spécialisés, confidentiels et non partisans au président, aux députés provinciaux et aux collègues d’autres administrations. Elle a dirigé un effectif de 400 employés chargés d’offrir un soutien procédural et administratif à la Chambre et à ses comités, notamment en matière de sécurité, de gestion des immeubles, de services de bibliothèque et d’information, et de sensibilisation à des fins didactiques. Elle a aussi assumé les fonctions de directrice administrative du Bureau de l’Assemblée, qui est responsable de la planification stratégique ainsi que de l’élaboration et de la mise en œuvre des programmes et politiques, et a été secrétaire du chapitre ontarien de l’Association parlementaire du Commonwealth.

Deborah Deller a participé à plusieurs missions et projets consultatifs internationaux au nom de l’Association parlementaire du Commonwealth et du British Overseas Office, et elle a pris part à divers forums, dont ceux de l’Association des greffiers parlementaires du Canada et de l’American Society of Legislative Clerks and Secretaries. Elle a aussi participé régulièrement à un programme de formation exécuté conjointement par le Groupe canadien d’étude des questions parlementaires et l’Association des greffiers parlementaires du Canada, et a siégé au comité de rédaction de la Revue parlementaire canadienne.

Burkard Eberlein Burkard Eberlein est professeur à la Schulich School of Business de l’Université York, où il donne des cours sur les politiques publiques et la gestion. Il est le directeur du programme Public Sector: Business & Government. Avant de se joindre à l’Université York, il a travaillé à l’Institut d’études politiques de Paris, à l’Université technique de Munich et à l’Université de Konstanz (Allemagne).

M. Eberlein a publié de nombreux articles sur l’analyse comparative des politiques publiques et la gouvernance internationale. Il a obtenu plusieurs subventions de recherche pour étudier, entre autres choses, l’établissement de normes privées dans les rapports organisationnels, les initiatives de gouvernance opérationnelle transnationale et les politiques énergétiques. Il a été chercheur invité à la Hertie School of Governance, à Berlin, l’une des plus importantes écoles de politique publique au monde. Plus récemment, il a été professeur chercheur invité à l’Université de Konstanz.

M. Eberlein est titulaire d’une maîtrise ès sciences en administration publique et en politiques publiques de la London School of Economics, ainsi que d’une maîtrise en administration publique et d’un doctorat en sciences politiques de l’Université de Konstanz (Allemagne).

Sheila Fraser Sheila Fraser siège au conseil d’administration de la Société Financière Manuvie, de Bombardier inc. et d’IISD-Experimental Lakes inc. Elle est aussi une administratrice de la Fondation IFRS et une membre du comité consultatif d’audit du Programme des Nations Unies pour le développement.

Sheila Fraser a été la première femme à assumer les fonctions de vérificatrice générale du Canada, ce qu’elle a fait de 2001 à 2011. Native de Dundee, au Québec, elle a été comptable professionnelle agréée et a obtenu un baccalauréat en commerce de l’Université McGill. Avant de se joindre au Bureau du vérificateur général, en 1999, elle a connu une carrière fructueuse et stimulante à la société Ernst & Young, dont elle est devenue une associée en 1981.

Pour ses services dignes de mention dans les domaines de l’audit et de la comptabilité, Sheila Fraser s’est vu décerner le titre de Fellow par l’Ordre des comptables agréés du Québec et l’Institut des comptables agréés de l’Ontario (ICAO). En 2009, l’ICAO lui a accordé le Prix du mérite exceptionnel, la plus haute distinction remise par cet institut à ses membres. Sheila Fraser a aussi reçu des grades honorifiques de 17 universités canadiennes pour souligner sa contribution aux domaines de la comptabilité, de l’audit législatif et de l’administration publique.

Deborah Deller Julie Gelfand est l’ancienne commissaire fédérale à l’environnement et au développement durable au Bureau du vérificateur général du Canada. Julie a dirigé un audit historique concernant les changements climatiques mené en collaboration avec les vérificateurs généraux provinciaux, ainsi que des audits sur des sujets comme les objectifs de développement durable (ODD), les substances toxiques, la biodiversité et la surveillance fédérale des activités industrielles (mines, aquaculture, énergie nucléaire et pipelines). Elle a également travaillé avec des vérificateurs généraux de partout dans le monde pour promouvoir les ODD.

Auparavant, Julie a été vice-présidente, Environnement et responsabilité sociale, à la Compagnie minière IOC, une filiale de Rio Tinto, où elle était membre de l’équipe de direction et assumait l’entière responsabilité de tous les dossiers liés à la responsabilité environnementale et sociale.

Avant de se joindre à la Compagnie minière IOC, Julie a été vice-présidente du développement durable à l’Association minière du Canada (AMC) de 2008 à 2011, et présidente de Nature Canada de 1992 à 2008.

À l’AMC, Julie a dirigé l’élaboration de l’initiative de responsabilité sociale de l’industrie minière, Vers le développement minier durable. Julie a également dirigé l’élaboration des initiatives de l’industrie en matière de responsabilité sociale des entreprises en ce qui a trait à la façon dont les sociétés mènent leurs activités à l’étranger.

À Nature Canada, Julie a dirigé des campagnes visant à créer de nouveaux parcs nationaux et à élaborer de nouvelles lois pour protéger la nature (y compris la Loi sur les espèces en péril du gouvernement fédéral). Elle a également fondé et présidé la Coalition du budget vert, une alliance de 22 organisations non gouvernementales nationales à vocation écologique qui s’emploient à réaliser l’écologisation de la fiscalité.

Julie possède une vaste expérience à titre de membre de conseils d’administration d’organismes de bienfaisance à l’échelle nationale et internationale. Elle est parfaitement bilingue, est une coach certifiée et détient une maîtrise en administration des affaires de l’Université d’Ottawa. Elle a récemment obtenu le titre d’agrégée supérieure de recherche à la Munk School of Global Affairs and Public Policy de l’Université de Toronto.

Peter Mansbridge Peter Mansbridge est un journaliste primé et un membre émérite de l’École Munk des affaires internationales de l’Université de Toronto qui fait partie de nombreux conseils d’administration et comités.

Il est surtout connu pour ses cinq décennies de travail au réseau anglais de Radio-Canada, où il a été correspondant en chef de CBC News et présentateur de l’émission d’actualité The National pendant 30 ans. Il est lauréat de douzaines de prix d’excellence en journalisme et titulaire de 13 doctorats honorifiques décernés par des universités canadiennes et américaines. En 2008, il a été nommé officier de l’Ordre du Canada, qui est la plus haute distinction civile au pays. Il a été chancelier de l’Université Mount Allison pendant deux semestres et est actuellement président de Manscorp Media Services, où il travaille notamment à la production de documentaires.

David Marshall David Marshall est l’ancien président-directeur général de la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail (CSPAAT). La CSPAAT est un organisme provincial qui administre un programme d’assurance contre les accidents du travail sans égard à la responsabilité pour les employeurs et qui accorde des prestations d’invalidité, surveille la qualité des soins de santé et facilite le retour au travail rapide et sécuritaire des travailleurs blessés ou malades.

David Marshall détient le titre de Fellow de l’Association des comptables généraux accrédités du Canada et a partagé son temps entre des nominations à la fonction publique et dans le secteur privé.

De 1977 à 1993, il a occupé plusieurs postes de cadres supérieurs au gouvernement du Canada, où il a assumé successivement les fonctions de vérificateur général adjoint, de sous ministre adjoint à l’Agence du revenu du Canada et de sous-ministre adjoint à Emploi et Immigration Canada.

David Marshall a œuvré dans le secteur privé de 1993 à 2003, où il a occupé des postes de direction dans les secteurs bancaires et des télécommunications. Il a aussi travaillé à Wall Street à titre de directeur général d’une banque d’investissement de premier plan. Plus récemment, il a été vice-président de la CIBC, durant trois ans, avant de se joindre au gouvernement en tant que sous-ministre de Travaux publics et Services gouvernementaux (de 2003 à 2007). Avant son arrivée à la CSPAAT, David Marshall a été nommé par le Premier ministre haut-commissaire (ambassadeur) à la Barbade et aux Caraïbes orientales, poste qu’il a occupé durant deux ans.

William Robson Bill Robson a amorcé ses fonctions de président-directeur général de l’Institut C.D. Howe en juillet 2006, après avoir agi à titre de premier vice-président de l’Institut à compter de 2003 et de directeur de la recherche à compter de 2000.

Il est l’auteur de plus de 240 monographies, articles, chapitres et livres sur des sujets tels que les budgets gouvernementaux, les pensions, le financement des soins de santé, l’inflation et les émissions en devises. Ses travaux lui ont valu des prix remis par le Secrétariat de la recherche sur les politiques, l’Association canadienne d’économique et la Fondation canadienne Donner.

Bill Robson est agrégé supérieur au Collège Massey et détient le titre d’IAS.A de l’Institut des administrateurs de sociétés. Il est membre du groupe d’experts de la publication World Economic Survey de l’ifo Institute et un panéliste de la section Big Picture de l’émission On the Money à la SRC.

Bill Robson a enseigné les finances publiques et les politiques publiques à l’Université de Toronto de 2000 à 2003 et, actuellement, il donne un cours de deuxième cycle en finances publiques à l’École de politique publique et de gouvernance de l’Université de Toronto.

Carmen Rossiter Carmen Rossiter est une administratrice de sociétés qui siège au conseil d’administration du North York General Hospital, de la Société ontarienne d’assurance-dépôts et de Statistique Canada.

Avant de siéger à des conseils d’administration, Carmen Rossiter a été associée chez PwC (Global Risk Management Solutions) ainsi que fondatrice et directrice générale de Protiviti Canada. Son expérience englobe également des fonctions de contrôleuse et de planificatrice à Crown, Compagnie d’Assurance-Vie, à la Société Trust Royal (aujourd’hui, RBC Groupe Financier) et à la CIBC. À l’heure actuelle, Carmen Rossiter est directrice des programmes pour le Centre for Governance, Risk Management & Control Excellence, au Schulich Executive Education Centre de l’Université York. Elle agit également à titre de conférencière à la séance d’une demi-journée sur la gestion du risque dans le cadre du programme IAS.A de l’Institut des administrateurs de sociétés, à la Rotman School of Management de l’Université de Toronto.

Wayne Strelioff Wayne Strelioff est un ancien vérificateur général de la Colombie-Britannique et un ancien vérificateur provincial de la Saskatchewan. Il a été nommé vérificateur général de la Colombie-Britannique en mai 2000, pour un mandat de six ans. Sa nomination avait été recommandée à l’unanimité à la suite d’une recherche de candidats à l’échelle nationale effectuée par un comité spécial de l’Assemblée législative. Avant d’assumer la fonction de vérificateur général de la Colombie-Britannique, M. Strelioff a occupé celle de vérificateur provincial de la Saskatchewan, de novembre 1990 à avril 2000.

M. Strelioff a fait partie de diverses organisations professionnelles, dont l'Institut canadien des comptables agréés, l’Institut des comptables agréés de la Colombie-Britannique, la Fondation canadienne pour l’audit et la responsabilisation (anciennement la Fondation canadienne pour la vérification intégrée) et le Conseil canadien des vérificateurs législatifs. En 1992, il a reçu la Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération du Canada en reconnaissance de ses contributions importantes à ses compatriotes, à la communauté et au Canada. En 2003, il a été honoré par l’Institut des comptables agréés de la Colombie-Britannique pour sa contribution à la profession comptable tout au long de sa carrière, et il s’est vu attribuer à cette occasion le titre de Fellow et la désignation de FCA.

M. Strelioff est né et a grandi à Saskatoon. Il est titulaire d’un baccalauréat ès arts et d’un baccalauréat en sciences commerciales de l’Université de la Saskatchewan. Il a obtenu son titre de comptable agréé chez Peat, Marwick & Mitchell (aujourd'hui KPMG) en 1978, à Saskatoon. Après avoir reçu ce titre, il est retourné à l’Université de la Saskatchewan et a obtenu une maîtrise ès sciences.

Christopher Wirth Christopher Wirth est associé au cabinet Keel Cottrelle s.r.l., auquel il s’est joint après avoir été associé à Stockwoods s.r.l., l’une des principales sociétés spécialisées dans les litiges au Canada.

Il a plaidé devant la Cour suprême du Canada, la Cour d’appel de l’Ontario, la Cour divisionnaire, la Cour supérieure de justice, la Cour d’appel de la Colombie-Britannique, la Cour suprême de la Colombie-Britannique, la Cour fédérale du Canada et la Cour du Banc de la Reine de Saskatchewan.

Il est régulièrement appelé à comparaitre devant de nombreux ordres professionnels et organismes de réglementation ainsi que dans le cadre d’enquêtes de coroners, et il a agi à titre de conseiller juridique indépendant auprès d’un certain nombre de tribunaux administratifs. Il est également coprésident du Tribunal de l’Université de Toronto.

Christopher Wirth obtient depuis 10 ans la cote « BV » mention « distingué » dans la publication Martindale-Hubbell.